Previous article Next article

See version in english Defamation : The French competition authority sanctions defamation pratices of a generic drug by a pharmaceutical company (Schering-Plough)

ALERTE : PRATIQUE UNILATÉRALE - ABUS DE POSITION DOMINANTE - DÉNIGREMENT - RABAIS FIDÉLISANT AU BÉNÉFICE DES PHARMACIENS - INCITATION NE PAS SUBSTITUER LE GÉNÉRIQUE AU PRINCEPS - NON-CONTESTATION DES GRIEFS - PROGRAMME DE CONFORMITÉ - SANCTION

Dénigrement : L’Autorité de la concurrence sanctionne les pratiques de dénigrement d’un générique mise en oeuvre par un laboratoire pharmaceutique (Schering-Plough)

Après avoir sanctionner en mai 2013, Sanofi-Aventis pour avoir dénigrer des génériques de Plavix®, et avant de rendre sa décision sur des pratiques similaires susceptibles de constituer un dénigrement du générique du Durogesic®, l'Autorité de la concurrence a rendu le 18 décembre 2013 une décision n° 13-D-21 aux termes de laquelle elle sanctionne le laboratoire Schering-Plough à hauteur de 15,3 millions d'euros pour avoir abusé de sa position dominante en dénigrant le générique du laboratoire Arrow, concurrent de son médicament princeps Subutex®, et accordé des remises non justifiées aux pharmaciens dans le but de freiner l'entrée du générique. Par ailleurs, pour sa participation à l'entente sur la stratégie commerciale, Reckitt Benckiser est sanctionnée à hauteur de 318 000 euros. Si les laboratoires

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

  • L’actu-concurrence

Quotation

Alain Ronzano, Dénigrement : L’Autorité de la concurrence sanctionne les pratiques de dénigrement d’un générique mise en oeuvre par un laboratoire pharmaceutique (Schering-Plough), 17 December 2013, Concurrences Review N° 1-2014, Art. N° 68078, www.concurrences.com

Visites 80

All reviews