INTERVIEW : REGULATION - TRANSPORTS - ESSENTIAL FACILITY - DISCRIMINATION - INFORMATION EXCHANGE - NETWORK ACCESS - HISTORICAL OPERATOR

Bernard ROMAN, French Regulatory Authority for Rail and Road Activities: Rail liberalization

Interview réalisée par Olivier Fréget, Associé, Cabinet Fréget & Associés, Paris. Pour les services conventionnés, les exemples d’autres pays européens ont montré que l’ouverture à la concurrence n’a pas nécessairement conduit à une baisse tarifaire. Quels sont les avantages que l’Autorité en escompte, pour les usagers, comme pour le régulateur ? En premier lieu, je voudrais rappeler que l’ouverture à la concurrence ne constitue pas une fin en soi, mais bien un moyen, un levier, permettant, si cette ouverture est réalisée dans les conditions adéquates, d’offrir aux usagers et clients du système de transport ferroviaire des services de meilleure qualité à des prix compétitifs. La seule analyse de la baisse ou de la hausse des prix des services de transport ferroviaire ne suffit pas à mesurer les effets

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Olivier Fréget, Bernard Roman, Bernard ROMAN, French Regulatory Authority for Rail and Road Activities: Rail liberalization, November 2018, Concurrences Review N° 4-2018, Art. N° 88088, www.concurrences.com

Visites 174

All reviews