CASE COMMENTS: UNFAIR COMMERCIAL PRACTICES – SUDDEN BREACH OF ESTABLISHED COMMERCIAL RELATIONSHIPS – FRENCH LAW ON THE MODERNISATION OF THE ECONOMY – PRINCIPLE OF NON-RETROACTIVITY – ACCURACY OF THE LEGAL GROUNDS

French law on the modernisation of the economy: The French Supreme Court considers that French law on the modernisation of the economy is not retroactive and recalls the need to specify legal grounds (Maisoning éco habitat c/ Castorama France)

L’arrêt de la Cour de cassation rendu le 5 juillet 2017 retiendra surtout l’attention des praticiens. Sa leçon pourrait être que, si la rigueur juridique n’est pas de mise en ce qui concerne “les fondamentaux”, le droit des pratiques restrictives, si attractif soit-il, pourrait bien n’être qu’un miroir aux alouettes... En l’espèce, Castorama avait conclu un contrat de prestations de services, avec une société, par lequel était organisée la prestation de pose de ses produits, avec une clause d’exclusivité réciproque. Le prestataire ayant fait l’objet d’un plan de cession, une société MEH avait été créée afin de poursuivre son activité et notamment le partenariat avec Castorama. Mais les négociations n’aboutirent pas. La société MEH reprocha alors à Castorama “des pratiques anticoncurrentielles et restrictives de

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Frédéric Buy, French law on the modernisation of the economy: The French Supreme Court considers that French law on the modernisation of the economy is not retroactive and recalls the need to specify legal grounds (Maisoning éco habitat c/ Castorama France), 5 July 2017, Concurrences Review N° 4-2017, Art. N° 85202, pp. 124-125

Visites 26

All reviews