Previous article Next article

See version in english The Antitrust Revolution, J. E. Jr. KWOKA - L. WHITE

KWOKA John E. Jr et WHITE Lawrence J. (dir.), Oxford University Press, 5ème édition, 2009, 608 p.

The Antitrust Revolution, J. E. Jr. KWOKA - L. WHITE

John E. Kwoka Jr, Lawrence J. White

Si l’importance de l’analyse économique en droit de la concurrence n’est plus à démontrer, celle-ci reste trop souvent ésotérique pour le profane : vingt ans après sa première mouture, cette cinquième édition de l’“Antitrust Revolution”, coordonnée par John E. Kwoka Jr. Et Lawrence J. White, poursuit donc son œuvre pédagogique.

Analysant vingt et une des affaires américaines récentes les plus illustratives de cet enchevêtrement du légal et de l’économique, elle s’enrichit ainsi de douze nouvelles études. Visa-MasterCard ou encore Oracle/PeopleSoft font leur apparition dans cette nouvelle édition ; les cas ayant disparu restent néanmoins consultables en ligne sur le site d’Oxford University Press (www.oup.com/us/antitrustrevolution). On peut au demeurant déplorer que les nouveaux venus datent au mieux de 2006 : l’analyse de Leegin, notamment, attendra donc une sixième édition.

Fort bien conçu, l’ouvrage se distingue d’abord par sa prétention à l’exhaustivité : ventilant les affaires entre quatre sections (structures horizontales ; pratiques horizontales ; relations verticales et questions de marché connexes ; réseaux), il offre en effet un panorama très complet des différentes questions de concurrence auxquelles l’analyse économique peut offrir une réponse.

On notera l’importance croissante prise, dans cette nouvelle édition comme devant le juge ou les autorités de concurrence, par les questions liées au contrôle des concentrations (Arch Coal, PSEG/Exelon, par exemple) ou à la détention de droits de propriété intellectuelle (Schering-Plough & K-Dur et Trident v. Independent Ink). L’étude consacrée à Schering-Plough se révèle d’ailleurs particulièrement instructive, en ce qu’elle nuance le préjugé négatif dont souffrent les transactions mettant un terme à une action en contrefaçon, lorsqu’elles impliquent un paiement par le titulaire du brevet au contrefacteur présumé : diverses hypothèses sont présentées dans lesquelles ces “paiements à l’envers” se révèlent nécessaires pour favoriser une transaction pro-compétitive.

L’examen de problématiques plus classiques n’est par ailleurs pas dénué d’intérêt, notamment lorsqu’elles se posent dans le cadre de secteurs complexes (ainsi de la démonstration du caractère prédateur d’une politique tarifaire dans le secteur aérien, à l’occasion de Spirit Airlines v. Northwest Airlines) ou régulés. On pense ici à la célèbre affaire Trinko, revisitant la question du refus de contracter à la lumière des rapports, peut être plus complémentaires que concurrents selon les auteurs de l’étude, entre l’antitrust et le droit de la régulation.

L’ouvrage se singularise ensuite par son accessibilité pour le non-économiste : chaque section s’ouvre ainsi sur un rappel succinct, mais efficace, du contexte économique et légal de chaque problématique, assorti d’une bibliographie bien choisie, ce qui permet de fixer vocabulaire et enjeux.

Chacun des cas est ensuite analysé par les économistes ayant participé, à un titre ou à un autre, à ces affaires. Si l’on peut craindre un certain parti pris, force est de constater que ces personnalités se sont efforcées d’exposer systématiquement les différentes théories économiques en concurrence dans chaque espèce, expliquant plus qu’ils ne prêchent, schémas et rappels théoriques à l’appui. On peut ainsi saluer le fair-play de Barry Nalebuff, qui, bien que défait dans l’affaire Trident v. Independent Ink, offre une analyse assez nuancée de la pratique de ventes liées par le titulaire d’un brevet, notamment lorsqu’elle autorise une discrimination par les prix.

Des conclusions prospectives permettent enfin d’évaluer les implications futures de chaque décision ou d’apprécier - prudemment - leur bien-fondé. Au terme de l’étude de l’achat de Triton par Arch Coal, autorisé par le juge américain, très réservé quant au risque de coordination avancé par la FTC, les auteurs présentent l’évolution subséquente du prix-spot du charbon. S’ils se gardent bien d’attribuer sa hausse très sensible à une quelconque collusion, d’autres facteurs jouant, ils s’interrogent tout de même sur la compétitivité du marché après la fusion. Très implicitement, est discutée la pertinence du relèvement du standard de la preuve d’effets coordonnés dans le contrôle des concentrations.

La lecture de cet ouvrage est éclairante et donc vivement recommandée : plus qu’une compilation d’études de cas, il s’agit d’un véritable cours introductif à l’économie industrielle ou à la microéconomie.

PDF Version

Author

Quotation

Caroline Si Bouazza Derian, The Antitrust Revolution, J. E. Jr. KWOKA - L. WHITE, September 2009, Concurrences Review N° 3-2009, Art. N° 27285, p. 171

Editor Oxford University Press

Date 1 November 2008

Number of pages 608

All reviews