CASE COMMENTS: MERGERS – ABSENCE OF VERTICAL EFFECTS – RISK OF FORECLOSURE

Vertical merger: The French Competition Authority approves a vertical concentration in the audiovisual sector, excluding the risk of input foreclosure (TF1, FIFL, FLCP)

S’il semble superflu de présenter TF1, il n'en est pas de même pour la société FIFL, une société holding contrôlée exclusivement par M. Fabrice Larue, qui contrôle en particulier FLCP. Cette dernière détenait la totalité du capital et des droits de vote de la société Newen, connue pour produire et vendre les séries Plus belle la vie, Versailles et Candice Renoir. Par sa décision du 21 janvier 2016, l’Autorité a autorisé, au terme d’une phase 1 et sans engagement, la prise de contrôle conjoint par TF1 et FIFL de FLCP, conférant ainsi à TF1 un contrôle conjoint sur Plus belle la vie, programme phare diffusé par la chaîne France 3 du groupe France Télévisions. L’Autorité a rapidement écarté tout risque d’effets horizontaux au regard des parts de marché cumulées faibles des parties sur (i) le marché amont

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Authors

Quotation

Olivier Billard, Guillaume Fabre, Vertical merger: The French Competition Authority approves a vertical concentration in the audiovisual sector, excluding the risk of input foreclosure (TF1, FIFL, FLCP), 21 January 2016, Concurrences Review N° 2-2016, Art. N° 79463, pp. 145-146

Visites 625

All reviews