Previous article Next article

See version in english Jean-Louis DEBRE, French Constitutional Court: Constitution, entrepreneurial freedom and competition

INTERVIEW : CONSTITUTION - LIBERTE D’ENTREPRENDRE - CONCURRENCE

Jean-Louis DEBRE, Conseil constitutionnel : Constitution, liberté d’entreprendre et concurrence

Interview réalisée par Catherine Prieto, Université Panthéon-Sorbonne (Paris I).

1. La nouvelle procédure de question prioritaire de constitutionnalité conduit de plus en plus fréquemment le Conseil constitutionnel à se prononcer sur des griefs d’inconstitutionnalité soulevés par des opérateurs économiques. Cette nouvelle dimension du débat de constitutionnalité incite-t-elle le Conseil à intégrer l’analyse économique du droit dans sa méthode juridictionnelle ? Le Conseil constitutionnel est un juge de la norme. Il connaît notamment de la conformité à la Constitution des lois, que ce soit dans le cadre du contrôle a priori (article 61 de la Constitution) ou dans celui du contrôle a posteriori (article 61-1 de la Constitution). Ce contrôle est un contrôle abstrait. Il en va par nature ainsi quand la loi est votée mais non encore promulguée. Mais il en va aussi ainsi lorsque le Conseil

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Jean-Louis Debré, Jean-Louis DEBRE, Conseil constitutionnel : Constitution, liberté d’entreprendre et concurrence, May 2014, Concurrences Review N° 2-2014, Art. N° 65569, pp. 7-11

Visites 668

All reviews