Previous article Next article

See version in english Christine LAGARDE, Minister of Economy, Industry and Employment: The Minister advocate of competition

INTERVIEW

Christine LAGARDE, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi : Le Ministre-avocat de la concurrence

- Pourriez-vous tout d’abord brièvement rappeler votre parcours, assez atypique pour un Ministre de l’économie ?

- Vous vous êtes personnellement impliquée dans le vote de la Loi de Modernisation de l’Économie, adoptée le 4 août dernier. Le droit de la concurrence n’est qu’un volet de cette loi, mais pourriez-vous préciser l’importance de cet aspect dans la LME et son articulation avec les projets du Gouvernement ?

- La mise en ?uvre de la LME exigera de nombreux textes d’application, et en particulier une ordonnance et un décret en matière de concurrence. Pourriez-vous nous indiquer un calendrier de l’adoption de ces textes d’application ?

- La pratique française a montré le recours fréquent à des circulaires explicatives en matière de relations producteur/distributeur. Envisagez-vous l’adoption d’une circulaire afin de préciser l’application de la LME à ce secteur, notamment dans ses articulations avec la réglementation pénale ?

- En tant que Ministre de tutelle de la DGCCRF, comment envisagez-vous l’articulation des compétences entre les services déconcentrés de la DG et les services de la future Autorité ?

- En matière de concentrations, quels pouvoirs doivent selon vous rester confiés au contrôle politique ? Quels pourraient être les contours du pouvoir d’évocation ministériel ?

- Dans votre récente intervention sur les programmes de conformité, vous avez souligné la nécessité de structurer la mise en ?uvre des antitrust compliance programs dans le cadre des règles comptables et financières, notamment en matière d’exemptions. Pourriez-vous préciser ?

- Dans le cadre du projet de loi de dépénalisation de la vie des affaires, comment articuler le maintien de certaines infractions avec les procédures de transaction et de clémence, aux niveaux interne et communautaire ? Comment articuler responsabilité personnelle - d’un salarié, d’un dirigeant - et responsabilité collective de l’entreprise ?

- Vous avez récemment souligné l’importance de la culture de concurrence pour la croissance. Quelles peuvent être, de votre point de vue, les limites à la prise en cause des impératifs de concurrence ?

Christine LAGARDE Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi 1956 Naissance 1981 Avocat, Baker & McKenzie, Paris 1999-2004 Présidente du Global Executive Committee, Baker & McKenzie 2002 Classée comme 5ème femme d'affaires européennes par le Wall Street Journal Europe 2004-2005 Présidente du Global Strategic Committee, Baker & McKenzie 2005-2007 Ministre déléguée au Commerce extérieur Depuis juin 2007 Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi Christine LAGARDE : Le Ministre-avocat de la concurrence Pourriez-vous tout d'abord brièvement rappeler votre parcours, assez atypique pour un Ministre de l'économie ? Après une formation française et américaine, j'ai intégré le bureau parisien du cabinet d'avocats international Baker & McKenzie. J'ai

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Christine Lagarde, Christine LAGARDE, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi : Le Ministre-avocat de la concurrence, December 2008, Concurrences Review N° 4-2008, Art. N° 22302, pp. 5-8

Visites 4856

All reviews