Previous article Next article

See version in english Common minimum prices: The French Competition Authority decides to impose a very low sanction against fish producers for commonly fixing minimum prices (Secteur du thon blanc)

CHRONIQUE : ENTENTE - PRATIQUE CONCERTEE - PRIX MINIMA

Prix minima communs : Le Conseil de la concurrence décide d’une sanction de principe à l’encontre de producteurs de poisson pour la fixation en commun de prix minima (Secteur du thon blanc)

Dans l'affaire qui a donné lieu à la décision n° 05-D-27 du 15 juin 2005 le Conseil, saisi par le ministre de l'économie le 7 juillet 2000 de pratiques relevées dans le secteur du thon blanc, a pu établir que les organisations de producteurs actives sur le marché de la pêche au thon ont participé à une pratique concertée consistant à avoir déterminé, pour la commercialisation de thon germon sur les ports de débarquement en France, des prix minima de revente communs « usines » en 1996, « marée » en 1996, 1997 et 1998, au cours de réunions de pré-campagne, alors même que la filière disposait déjà d'un

Access to this article is restricted to subscribers

Already Subscribed? Sign-in

Access to this article is restricted to subscribers.

Read one article for free

Sign-up to read this article for free and discover our services.

 

PDF Version

Author

Quotation

Alain Ronzano, Prix minima communs : Le Conseil de la concurrence décide d’une sanction de principe à l’encontre de producteurs de poisson pour la fixation en commun de prix minima (Secteur du thon blanc), 15 June 2005, Concurrences Review N° 3-2005, Art. N° 63340, www.concurrences.com

Visites 39

All reviews