FRISON-ROCHE Marie-Anne,P.U.F., Que sais-je ?, no 3871, 2011, 126 p.

Les 100 mots de la régulation

Marie-Anne Frison-Roche

Selon le modèle de la loi du marché, l’offre et la demande s’ajustent naturellement si la libre concurrence est assurée. Mais il peut y avoir une défaillance de marché, par exemple un risque de crise financière ou bien un monopole d’infrastructure. Plus politiquement, certains secteurs – la santé, par exemple – ne doivent pas suivre seulement la logique du marché : il faut permettre l’accès à ces biens jugés essentiels. Le régulateur gouverne alors le secteur, dans ce nouveau triangle constitué par le droit, l’économie et la politique.

Grâce à ces mécanismes, la régulation construit un juste équilibre sur des marchés ouverts, en préservant la coexistence entre, d’une part, l’efficience du marché et, d’autre part, le respect des biens communs et des droits fondamentaux. En cela, la régulation exprime une nouvelle philosophie politique de l’économie, dont ces 100 mots montrent la richesse.

PDF Version

Author

Quotation

Stéphane Rodrigues, Les 100 mots de la régulation, May 2011, Concurrences Review N° 2-2011, Art. N° 36164, p. 245

Publisher PUF

Date 5 January 2011

Number of pages 126

All reviews